Single

L'actualité du club

< Metz a vite expédié les affaires courantes

21.01.2016
Catégorie : Actu du club, Revue de presse, Sorties internationales
Auteur : Le Républicain Lorrain

Chasselin, loin des yeux...

Les Messines seront orphelines de Pauline Chasselin, ce vendredi, contre Linz : la jeune internationale tricolore est en Inde pour disputer la finale du circuit mondial juniors.


Pauline Chasselin n’est apparue qu’à une reprise cette saison en championnat. Le soir-là, la jeune internationale tricolore a remporté ses deux matches.

C’est depuis le centre de l’Inde, à Indore précisément, que Pauline Chasselin va suivre le quart de finale retour de Ligue des Champions, entre son équipe du Metz TT et les Autrichiennes de Linz, demain.

ZOOM

« J’aurais aimé être présente, mais je vais tenir informée du déroulement de la rencontre via internet », confie la Messine. Elle a une bonne excuse : elle dispute la finale du circuit mondial juniors, sous les couleurs de l’équipe de France.

Ce rendez-vous représente son ultime aventure dans cette catégorie, dont elle est la leader dans l’Hexagone. Elle effectuera ensuite le grand saut, non sans avoir déjà une petite expérience, comme les championnats d’Europe seniors à Ekaterinbourg à l’automne dernier. « On voit bien que le niveau est différent, que l’ambiance n’est pas pareille dans la salle. Les seniors s’arrachent sur tout. Ils sont concentrés sur leur projet. Chez les juniors, certains sont parfois sélectionnés par défaut », constate Pauline Chasselin, 18 ans, 144e du classement mondial.

Revenue au complexe SaintSymphorien à l’été 2015, à l’issue d’un prêt de deux saisons à Serris, la Lorraine en a eu un aperçu en côtoyant Carole Grundisch, Fu Yu et Wu Jiaduo à l’entraînement. « La Ligue des Champions, ça donne envie ! Elles jouent dingue, en plus ! J’apprends beaucoup en les regardant. Être dans l’équipe avec elles n’est que bénéfique pour moi. » En Inde, où sont réunies de vendredi à dimanche, les seize meilleures juniors, elle va ainsi tenter d’appliquer certains de leurs conseils pour sortir de sa poule et se hisser en quart de finale. « C’est mon objectif, ditelle. Et pourquoi pas plus ? »

Surtout que la Messine a retrouvé de bonnes sensations depuis quelques semaines. Le stage à Vittel et les séances à l’INSEP, à Paris, l’ont aidé à monter en puissance. « Je sens que j’ai progressé », assure la Mosellane, sacrée championne de France juniors l’an passé. Il le faut, assurément, parce que le programme des semaines à venir s’annonce copieux. Mondiaux par équipe à Kuala Lumpur et plusieurs tournois du Pro Tour vont animer ses premiers mois de 2016. Voire même le tournoi de qualification olympique à Istanbul en avril. « Ce serait une super expérience ! »

« Il y aura d’autres opportunités »

De son côté, Loïc Belguise souhaiterait davantage l’aligner en Pro A, où elle n’est apparue qu’à une reprise cette saison : c’était en novembre contre Quimper (4-0), face à qui Pauline Chasselin avait signé deux succès. « Avec le bac en septembre et les championnats d’Europe seniors, elle a eu une première partie de saison chargée. Il était nécessaire qu’elle reparte sur un cycle d’entraînements », se justifie le capitaine du Metz TT. « Je comprends, répond la joueuse. Mais il y aura d’autres opportunités d’ici la fin de la saison. De toute façon, l’objectif est surtout de jouer plus l’année prochaine. »

En attendant, elle compte sur ses coéquipières, victorieuses à l’aller en Autriche (3-2) pour finir le travail contre Linz et valider la qualification pour le dernier carré de la Ligue des Champions. Un événement qu’elle ne tient pas à vivre de loin.