Single

L'actualité du club

< Avantage Metz

23.01.2016
Catégorie : Actu du club, Revue de presse
Auteur : Le Républicain Lorrain - Maxime RODHAIN

Le Metz TT peut s’en mordre les doigts

Le Metz TT ne verra pas les demi-finales de la Ligue des Champions. Battues par Linz, ce vendredi soir à domicile, les Messines ont laissé échapper la qualification pour un petit point. Cruel !


Carole Grundisch est dépitée. La Messine ne comprend toujours pas comment elle a pu laisser filer deux balles de set.

Champion de France en titre, leader invaincu de Pro A, le Metz TT, qui avait tout emporté sur son passage depuis le début de la saison, y compris en Ligue des Champions (quatre victoires en quatre matches en phase poule), a été fauché dans son élan, hier soir au complexe Saint-Symphorien, par Linz au terme d’un scénario cruel. Après s’être imposées en Autriche (3-2) une semaine plus tôt lors du quart de finale aller de cette C1, les Messines se sont inclinées sur le même score au retour. Avec une égalité parfaite, tant des matches que des sets, les deux formations ont été départagées au point-average. Résultat : un point a permis à Linz de valider son ticket pour le dernier carré de la C1.

GRAND ANGLE

Pour écrire l’un des plus beaux chapitres de l’histoire du Metz TT, Loïc Belguise avait confié la responsabilité du leadership à Wu Jiaduo. La championne d’Europe 2009 s’est mis énormément de pression pour ce rendez-vous et ce statut que lui a conféré son entraîneur ne l’a pas forcément aidé à aborder sa première rencontre de la soirée face à Iveta Vacenovska. Mais, comme souvent depuis son arrivée boulevard Saint-Symphorien depuis bientôt trois ans, l’Allemande a rempli son contrat en s’imposant devant la Tchèque, absente au match aller en Autriche. Son manque de puissance a failli lui jouer un mauvais tour, comme le coup droit son adversaire particulièrement dangereux. Mais, à la belle, l’expérience de la Messine et un brin de réussite ont fait la différence pour lancer le Metz TT sur la bonne voie.

Confinée à un rôle ingrat, Carole Grundisch s’est ensuite coltinée Liu Jia, l’atout n°1 des vice-championnes d’Europe. La victoire étant difficilement envisageable face à la gauchère, 26e joueuse du classement mondial, l’internationale tricolore n’avait qu’un but : « Gratter le maximum de points », selon l’expression de Loïc Belguise. Et l’exchampionne de France s’est bien battue. Au cas où il faudrait sortir la règle à calculs…

Au point-average

Chaque Messine a parfaitement tenu son rôle en début de partie. Y compris Fu Yu, reléguée, une fois n’est pas coutume, en n°3. Même si la Portugaise a laissé échapper la deuxième manche, elle est toutefois restée dans son match pour assurer le deuxième point de la soirée au clan lorrain. Un point capital, comme en témoignent le regard rageur vers son banc et le poing levé de cette joueuse si calme en d’autres temps.

Comme une semaine plus tôt au Sportpark Lissfled de Linz, l’opposition entre Wu Jiaduo et Liu Jia a tenu ses promesses. Mais comme à l’aller, c’est l’Autrichienne qui a fini par tirer son épingle du jeu. Son jeu tout en vitesse a éteint les velléités de la Messine. Cependant, cette dernière est parvenue à arracher un précieux set, le second, susceptible de coûter très cher au moment du décompte final. Parce que, à cet instant, il manquait alors une unique manche au Metz TT pour lui garantir une place en demie de la plus prestigieuse des Coupes d’Europe. Charge à Carole Grundisch de lui apporter ce sésame face à Iveta Vacenovska, face à qui elle n’a jamais réussi par le passé.

La première manche est logiquement tombée dans l’escarcelle de la Tchèque. Néanmoins, poussé par un public bouillant, la recrue messine de l’été 2015 s’est accrochée au cours d’un deuxième set au suspense insoutenable. Malheureusement, malgré deux balles de set dans sa raquette, l’internationale tricolore a raté le coche devant une Iveta Vanenoska imperméable à la pression. Et cette dernière n’a rien lâché dans l’ultime manche. Après avoir été si proche de gagner 3-0 en Autriche, le Metz TT peut s’en mordre les doigts. Il a gâché toutes les occasions qui se sont présentées à lui. A ce niveau-là, cela ne pardonne pas.

METZ TT - LINZ : 2-3 Complexe sportif Saint-Symphorien. Juge-arbitre : M. Laubach. Wu Jiaduo (Metz TT/All/n°54) bat Iveta Vacenovska (Linz/Tch/n°74) 11-6, 7-11, 11-7, 7-11, 11-8; Liu Jia (Linz/ Aut/n°26) bat Carole Grundisch (Metz TT/Fra/n°88) 11-6, 11-5, 11-8; Fu Yu (Metz TT/Por/n°30) bat Sofia Polcanova (Linz/Aut/n°56) 11-7, 8-11, 11-5, 11-7; Liu Jia (Linz/Aut/ n°26) bat Wu Jiaduo (Metz TT/All/n°54) 11-5, 10-12, 11-5, 11-4; Iveta Vacenovska (Linz/Tch/n°74) bat Carole Grundisch (Metz TT/Fra/n°88) 11-6, 13-11, 11-9. 

 

Loïc Belguise : « Je suis écœuré »

Loïc Belguise (capitaine du Metz TT) : « Je suis écœuré. je n’arrive pas à y croire, même si je m’étais préparé à un scénario comme celui-là. On n’a pas vu un grand match de tennis de table, mais il y avait tellement de pression des deux côtés… A l’aller comme au retour, il reste les occasions manquées. Celle de Doudou (Wu Jiaduo) à Linz, qui peut nous assurer le 3-0, ou encore ce soir. Carole aussi a eu des opportunités, mais elle n’a rien à se reprocher. C’est dur… »

Wu Jiaduo (Metz TT) : « C’est dur d’être éliminé de la Ligue des Champions de cette manière. Les deux équipes étaient très proches. Il ne nous a pas manqué grand-chose. Je ne sais même pas quoi dire, tellement cette issue est incroyable. »

Philippe Bordes (président du Metz TT) : « Il y a énormément de frustration après une rencontre comme celle-là. Ç’a été un match de dingue ! On perd d’un point à l’arrivée, c’est terrible ! Du coup, on repense aux occasions manquées, aux balles loupées… C’est vraiment dommage. »

Patrick Bayard (directeur technique du Metz TT) : « Fu Yu n’a pas fait ce qu’il fallait. Jamais elle ne doit concéder un set à Polcanova. Pas une fille de son standing ! J’ai l’impression qu’on s’est contenté de gérer notre avance et, finalement, cela s’est retourné contre nous. Jusqu’à l’opportunité de Carole (Grundisch) à 10-9 dans la deuxième manche contre Vacenovska. C’est dur, mais, pour moi, c’est surtout Fu Yu qui n’a pas fait son boulot. »

Iveta Vacenovska (Linz) : « C’est un dénouement complètement fou. Heureusement, que cela tourne en notre faveur ! Je n’en reviens pas. Mais, finalement, on a su faire le nécessaire pour que ça rigole. Nous voilà encore en demi-finales ! »

Liu Jia (Linz) : « Ce n’est pas tous les jours qu’on gagne un quart de finale après un tel suspense. C’est fou ! Mais c’est le sport qui veut ça. Les filles ont très bien joué dans une ambiance extraordinaire. Tant mieux pour nous ! »